Le poème Septième art de Marylène AMAT

7ième ART

Sur l’écran de mon cœur,

Lorsque je pense à toi,

Il m’arrive parfois,

D’écrire un court métrage,

Que j’aurais voulu long,

Avec pour toile de fond

Un ciel sans nuages.

D’abord en noir et blanc

Ce n’est qu’au fil des jours

Qu’il prendra des couleurs.

D’abord couleurs pastel,

Douces et irréelles,

Afin que sans effort

Je plante le décor.

Un soleil naissant

Comme un amour d’enfant,

Donnera la lumière

A l ‘histoire éphémère.

Alors tout prendra vie

Et je pourrais ainsi

Colorer mes désirs

D’un rose de douceur

Ou d’un rouge plein d’ardeur.

Quant à la bande son,

Je te laisse deviner.

Des rires et des soupirs,

Des mots tendres échangés

Sauront donner le ton

A ma petite histoire.

Et, je pourrais alors,

En y rêvant encore,

Sur une note d’espoir

Écrire la dernière page

Du petit court métrage.

Retour au recueil de poèmes 09 / 2015

Septième art, un Poème de Marylène AMAT

Une pensée sur “Septième art, un Poème de Marylène AMAT

Laisser un commentaire