Voyage en Birmanie

J’ai pensé qu’un article sur mon voyage privé en Birmanie pourrait aider ceux qui auraient l’intention de s’y rendre. J’ai donc essayé de communiquer des renseignements utiles (conseils, adresses d’hôtels, restaurants, transports, etc). Je n’ai pas tout visité, et pour cause le pays est très grand, mais je vous livre l’essentiel des visites à faire en 2 semaines minimum.
Je dois tout de suite vous dire que, parmi les destinations des pays de l’Asie de l’est, je vous la recommande vivement, surtout avant que
ce pays ne soit gangréné par les touristes de plus en plus nombreux. C’est une destination culturelle de haute qualité et l’une des plus sures, vous vous sentirez vraiment en sécurité.

Cliquez ICI pour lire l’article.

PHOTOS

RANGOON

LE ROCHER d’OR
MANDALAY et ses environs
BAGO
BAGAN
PINDAYA
NGAPALI


Voyage en Birmanie

Le pourquoi du voyage

Voilà plusieurs années que j’envisageais un voyage dans ce pays. Pour des raisons politiques, personnellement hostile au régime de la junte militaire Birmane au pouvoir, j’avais décidé de boycotter cette destination de l’Asie du Sud-Est. Depuis deux ans environ il y a apparemment un assouplissement du régime et une ouverture sur le tourisme et les étrangers. Le geste le plus important a été de redonner en 2010 la liberté et le droit d’expression à « la dame de Rangoon » l’opposante Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix en 1991 dont elle ne recevra ce prix en personne que 21 ans plus tard, car elle était assignée à résidence surveillée dans sa maison. A ce sujet voir le film de Luc Besson « The lady » qui retrace l’essentiel de son parcours d’opposante au régime.

Cet article est le fruit d’une expérience de voyage de trois semaines en Birmanie. Vous y trouverez des adresses utiles et des remarques personnelles qui pourront servir à ceux qui souhaitent s’y rendre.

Mon expérience

Comme à l’accoutumée j’organise mes voyages moi-même, avec l’aide d’Internet et du Guide du routard. Le Guide du routard, édition 2012/2013, manque de mise à jour. Par exemple vous vous rendrez compte sur place que vous pourrez retirer de l’argent avec les cartes de crédit Visa ou Mastercard dans certaines banques et distributeurs dans les grandes villes.

Formalités

Le visa :

Il est obligatoire et est valide pour environ deux mois à compter de la date d’émission. Il donne droit à un séjour de 28 jours à partir de la date d’entrée. Les délais d’obtention peuvent aller jusqu’à un mois ou plus. Vous pouvez vous adresser à Paris, soit à l’ambassade de Myanmar (nom donné à la Birmanie par les militaires) ou à un organisme parisien qui se chargera des démarches pour vous. Personnellement Je me suis adressé à « Visa pour le monde » Passage St Jérôme 16 rue Maurice Fonvielle à Toulouse Tel : 05 62 30 25 30. Il vous en coûtera 107 €.

En ce qui me concerne, le délai d’obtention a été écourté car j’avais mentionné que je devais me rendre à Dubaï dans la semaine qui précédait mon voyage en Birmanie et communiqué une photocopie prouvant que me billets d’avions étaient déjà en ma possession.

Conseil : lors de votre demande de visa n’hésitez pas à donner le maximum de preuves de votre futur voyage (réservations d’hôtel, de transports, etc…)

Arrivé à l’aéroport de Rangoon (ou Yangon), l’entrée sur le territoire Birman, n’a posé aucun problème au niveau du contrôle d’immigration, il est rapide et efficace.

Vous serez ensuite assailli par des porteurs de bagages et de chauffeurs de taxi, c’est classique. Une course de l’aéroport vers le centre ville ne devrait pas excéder 6000 à 7000 Kyats (Ks) maximum, soit environ 5 à 6 Euros. Toujours négocier les prix (voir taxis dans la rubrique transports).

Le Pays

Les distances :

Le pays, entouré du Bangladesh, de l’Inde, de la Chine, du Laos et de la Thaïlande, est très grand, 676.577 km2, plus de 2000 km de long, de grands fleuves comme l’Irrawaddy 2710 km de long prenant sa source dans les montagnes de l’Himalaya. La distance à parcourir entre chaque ville est importante, de l’ordre de 8 à 10 heures de transport, voire plus lorsque les routes ne sont pas en très bon état, c’est souvent le cas sauf entre Rangoon et Mandalay distants de 650 Kms.

On comprend pourquoi les voyagistes vous facturent les transports en voiture privée avec chauffeur ou par avion. Comptez plus du double du prix que si vous choisissez par vous-même les transports locaux.

Le climat :

En Mars, plus chaud qu’en Novembre-Février, la chaleur est encore supportable. Plus chaud à Rangoon ou a Bagan, frais la nuit à Kalauw, Pindaya ou Inles. En 3 semaines pas une goutte de pluie. A la mer eau à 30 degrés.

Religion :

C’est le bouddhisme qui prédomine, plus de 85% de la population est bouddhiste, les musulmans ne représentant qu’environ 4%.

Pendant mon séjour dans la région de Mandalay des évènements sanglants et meurtriers ont opposé des représentants de ces deux religions.

Noter que la plupart des lieux sacrés sont gratuits mais qu’il est parfois demandé aux étrangers de s’acquitter d’un droit d’entrée (de l’ordre de 3 à 5 $) et que souvent on doit s’acquitter d’un droit pour faire des photos et vidéos (entre 2000 et 3000 Ks). Certaines pagodes, temples ou sites bouddhistes sont des lieux de pèlerinage (le rocher d’or ou le Mont Popa par exemple) et de mon point de vue ils n’ont, pour nous occidentaux, que peu d’intérêt (voir le chapitre « Les sites visités »).

Langue :

Le Birman est la langue officielle avec des dialectes entre ethnies. Pour nous ce sera l’anglais. Cependant peu de gens le parlent bien, le plus souvent pas du tout, même dans les milieux touristiques. Ceci est bien évidemment un handicap aussi bien pour les Birmans que pour les touristes. Quand je demandais aux gens qui parlaient bien l’anglais où ils l’avaient appris, invariablement la réponse était la même, à partir de livres, de casettes et en parlant avec les touristes. Vous comprendrez donc, qu’à de rares exceptions, il n’est pas encore très répondu et pas toujours bien parlé. S’ajoute à cela l’accent asiatique qui nuit à la compréhension.

L’argent :

Tout se paie soit en dollars (hôtels, parfois transports) soit en Kyats (pour tout ce qui n’est pas l’hébergement), la monnaie locale. Il faut donc prévoir dès votre arrivée de changer une partie de vos Euros ou de vos dollars Je conseille de le faire au bureau de change de l’aéroport juste après le contrôle d’immigration.

A certains endroits les Euros sont acceptés et le seront de plus en plus.

Pour échanger mieux vaut le faire dans les banques ou organismes officiels de change, le taux de change y est plus avantageux. Les billets ne doivent présenter aucun défaut (pliures, déchirures, aspect usagé), donc assurez-vous d’emporter avec vous des billets pratiquement neufs.

Contrairement à ce qui est dit dans le Guide du routard vous pouvez avoir des Euros à la place des dollars, ils sont négociables et vous évitent une perte liée au double change.

Les transports :

Se paient en Ks ou en $.

Ils ne sont pas chers, bus climatisé Première classe 15000 Ks de Rangoon à Mandalay, 9 $ en bateau de Mandalay à Bagan. Compter en moyenne une demi-journée de transport par déplacement (voir distances). Pour gagner du temps les routards voyagent de nuit de préférence afin d’économiser des journées perdues en transport. C’est cependant se priver du paysage, même si celui-ci n’est pas exceptionnel comparé à d’autres pays de l’Asie du Sud-Est.

La nourriture et les boissons:

La cuisine Birmane, plus ou moins épicée, est excellente et bon marché dès l’instant où l’on apprécie la cuisine Thaï, elle en est très proche. Vous trouverez également de la cuisine chinoise, Indienne ou occidentale (italienne) pour les inconditionnels.

Comptez entre 3000 et 6000Ks.

Pour les boissons il y a le thé vert, boisson nationale, l’eau toujours la boire en bouteille, le café, les bières locales (Myanmar ou Mandalay) ou la Tiger d’importation, très bonnes mais chères en comparaison du prix du repas, comptez 2000 Ks à 3500 Ks pour une bière en bouteille de 640 ml, le vin rouge ou blanc (dont certains locaux) autour de 15000 Ks la bouteille pour accompagner en bord de mer une langouste grillée de 500 grammes pour 12000 à 15000 Ks.

L’hébergement :

Se paie en dollars. Disons le tout de suite il est cher en comparaison des transports et de la nourriture. Comptez 65 $ pour un hôtel moyen à Rangoon ou 75 $ ou plus pour un Bungalow en bord de mer. Prix moyens 40 à 45 $ ailleurs.

Internet et le Téléphone portable:

Vous ne trouverez pas Internet partout, et quand vous le trouverez sachez qu’il est plutôt lent et capricieux.

Quant au téléphone mobile, contrairement à ce qui est dit dans le guide du routard, à ma grande surprise, vous ne pourrez trouverez pas à acheter une carte SIM pour votre téléphone (il semblerait que c’est réservé aux Birmans). Par contre les appels locaux exécutés à partir de vos hôtels ne vous sont pas facturés, ils semblent être compris dans le service.

Quant au réseau national depuis votre propre téléphone n’y comptez pas, il n’y a pas d’accords.

Les gens :

Les Birmans sont des gens adorables, serviables, toujours de bonne humeur et souriants.

C’est un véritable plaisir de les rencontrer et de leur sourire à notre tour.

C’est le pays où je me suis senti le plus en sécurité, il ne vous vient pas à l’esprit que quelqu’un puisse vous agresser ou vous voler.

Les sites visités

Rangoon :

Séjour de 2 jours à l’aller et de 1,5 jour à la fin du séjour.

J’avais réservé l’Eden Palace Hotel par Internet sur Agora depuis la France (voir le chapitre Hôtel dans renseignements utiles). Assez central à Kyaikasan Road n°356/366 e-mail : reservation@edenpalacehotel.com Tel : 01 542826, 546672, 540401, préférez les chambres « superior » à 65 $, cher pour les prestations proposées. Je n’ai pas pu comparer avec d’autres hôtels. Ils sont chers voire très chers à Rangoon.

Les pagodes et les temples :

J’ai visité les principales et incontournables pagodes et temples.

La pagode Schwedagon, entrée payante, mais on ne le regrette pas. C’est grandiose et étincelant d’or. Y aller de préférence en fin d’après-midi, jusqu’au coucher de soleil (voir photos). En dehors de l’or il y a également les ornements et colonnes en verres biseautés que l’on retrouve également ailleurs et qui reflètent la lumière ambiante, très beau,

La pagode Chauzkhtakyi et son magnifique bouddha couché de 70 mètres de long,

La pagode Botataung, près du fleuve, lieu de dévotion, sœur aînée de Schwedagon,

La pagode Sule, proche de l’hôtel de ville et du parc de l’Indépendance.

Les lacs et jardins :

Le lac kandawgyi au Sud de la pagode Schwedagon, son parc et son bateau-restaurant Karaweik (à boycotter),

Le lac Inya au Nord de la ville. Petit ballade à pied autour du lac depuis l’agence Gulliver 48B Inya Yeik Thar St (à l’arrière de la résidence Marina) Tel 01 66 54 88 Site gulliver-myanmar.com que je vous recommande pour leur excellent accueil et leur expérience. Ils parlent français. Vous pourrez voir de l’autre côté du lac la maison de Aung San Suu Kyi.

Les marchés :

Le Scott Market, immense où l’on trouve de tout. J’ai fait la connaissance d’un jeune artiste d’un grand talent et d’une grande amabilité. Sa boutique d’art : SNT Art Galery où il expose avec d’autres artistes N° 53/54 Restaurant (West) Bogyoke Market Tel 09 422537672. Vous rencontrerez d’ailleurs un peu partout de très bons artistes Birmans.

Le Musée des pierres précieuses :

Incontournable, très beau et très riche musée sur la route de l’aéroport avec de très précises indications et conseils au niveau des différentes pierres précieuses ou semi-précieuses. La Birmanie recèle des trésors miniers exceptionnels.

Si vous souhaitez faire une acquisition aller dans les trois sous-sols et baladez-vous dans les différentes échoppes de ventes de pierres précieuses ou de bijoux. Je vous recommande la boutique Fun Fun gems Paradise, qui possède plusieurs magasins dont le N° 7 au rez-de- chaussée. La patronne et son mari sont très professionnels, très chaleureux et offrent des pierres de première qualité, en particulier les rubis de Mogok.

Toutes les pierres sont certifiées, un certificat vous sera remis ainsi qu’une facture d’achat (peut être demandée en sortant du territoire au passage de la douane). Bien que les prix soient très attractifs (4 à 5 fois moins chers qu’en Europe) marchandez serré, il reste un peu de marge de négociation.

Le rocher d’Or – Bago :

Séjour de 2 jours.

Nécessite deux jours car éloigné de Rangoon et surtout un long trajet en bus avec des routes et des bus en mauvais état.

Comme je l’ai mentionné précédemment c’est un haut lieu de pèlerinage.

Vous devrez passer une nuit sur place soit sur le site (hôtels trop chers) soit dans la vallée au village de Kyaik-Hti-Yo, peu intéressant, touristique, hôtels et restaurants de piètre qualité. Pour accéder au rocher d’Or bus camionnettes pour 2500 Ks (prix qui semble réservé aux étrangers) où vous serez entassé comme du bétail, ensuite grimpette à pied. Pour les plus paresseux vous pourrez faire l’ascension en baldaquin. Quant au rocher, défiant les lois de l’équilibre, d’autres rochers similaires peuvent le concurrencer si ce n’est le manque de feuilles d’or les recouvrant. Je déconseille cette visite compte tenu du temps à y consacrer et du coût. Il vaut mieux consacrer ces deux jours à d’autres sites comme Bagan par exemple.

Heureusement j’avais planifié de m’arrêter à Bago sur le chemin du retour. Représente un intérêt pour la visite de pagodes et monastères.

Vous pourrez visiter les pagodes Shwemawdaw, Shwethalyaug et son bouddha couché de 55 mètres de long et 15 de haut, Mahazedi et sa grimpette jusqu’à la base de la cloche pour les sportifs (réservé aux hommes, les femmes sont interdites comme ailleurs), le monastère Maha Kalyani Sima.

Mandalay :

Séjour de 2 jours et trois nuits.

Voyage en bus très confortables (voir transports) :

A ne pas manquer, surtout pour les environs.

Je vous recommande l’hôtel Golden Mandalay Hotel, 19th St. Nan Shaee téléphone 02 614-88. Excellent accueil, excellente cuisine maison et bons conseils et aide pour organiser vos visites et transports grâce à U Ko Ko son maître des lieux et son épouse. Coût dans un bungalow très propre et au calme pour 38 $ la nuit.

A Mandalay visiter la pagode Mahamuni et la maison du roi Mindon. On peut ne pas aller sur les hauteurs de la colline de Mandalay car la pollution vous empêchera d’admirer la ville en contrebas.

Les environs de Mandalay :

Pour 30000Kts en taxi privé vous pourrez en 1 jour visiter Amarapura, Inwa, Sagaing, et, au retour, le soir au coucher de soleil, le fameux pont d’U Bein en teck, long de 1200 mètres.

Amarapura :

Ne pas manquer le matin à 10 heures 15 la longue procession des moines du monastère Mahagandhayon se rendant au réfectoire et la pagode Kyauktawgyi et son grand bouddha assis.

Inwa :

Transport en calèche. Le ytrès ancien monastère de Bagaya en teck noirci, imposant et empreint de spiritualité. La classe aux enfants défavorisés faite par un moine professeur. J’ai également apprécié le paysage environnant.

Sagaing :

La pagode U Ponya et les monastères de Sagaing.

Le pont d’U Bein :

Le plus long du monde, enjambe le lac Taungthaman. Vous pourrez admirer au coucher de soleil les paysages environnants, sa vie lacustre paisible et paysanne.

Mingun :

En bateau depuis Mandalay.

1 jour de visite.

Les pagodes Satowya au bord du fleuve, celle inachevée, gros bloc de briques, éventré à plusieurs endroits suite aux différents séismes et interdite à la visite intérieure par mesure de sécurité.

La cloche de Mingun la plus grande en état de fonctionner, elle pèse 90 tonnes et mesure 4 mètres de haut et 5 mètres de diamètre.

De l’artisanat dans le village.

Bagan :

Séjour de 2 jours et 3 nuits.

Si vous ne deviez vous rendre qu’à un seul endroit de Birmanie, c’est celui que je vous conseillerais. J’ai regretté de ne pas y consacrer plus de temps eu égard à ma perte de temps au Rocher d’Or.

Je vous conseille le transport en bateau de Mandalay à Bagan pour les beaux paysages au départ et à l’arrivée, coût 40 $. Vous devrez vous acquitter d’un droit archéologique de 10 $ dès votre arrivée. Achetez la carte détaillée qui vous permettra de sélectionner vos visites et de vous repérer sur le site de 42 Km2.

J’ai séjourné ans le New Bagan à l’hôtel Bagan Central Hôtel conseillé par le guide du routard pour 45 $ la nuit mais que personnellement je ne vous conseillerais pas (mauvaise odeur dans la salle de bain et malgré mes réclamations aucune action ni proposition du propriétaire pour un changement de chambre). Pour être au plus prés du site il est peut-être préférable de séjourner au Old Bagan.

Le site de Bagan :

Quelle merveille, quelques 2000 temples et pagodes, plus beaux et anciens les uns que les autres, en brique avec des peintures murales plus ou moins bien conservées. Se munir d’une lampe de poche. Parfois les photos sont interdites ou payantes. Quelle atmosphère et architecture incomparable. Que furent-elles avant pillages ?

Je n’énumèrerais pas tous les temples et pagodes à visiter, je vous laisse le soin de les découvrir par vous-même grâce à la carte détaillée et au guide du routard. Je répète que pour une visite approfondie du site trois à quatre jours s’imposent.

Pour vous déplacer vous pouvez opter pour :

Le vélo, sous 35 degrés ou plus, cela est sportif, difficile dans les chemins de terre ensablés, et donc réclame de la prudence et de l’endurance. C’est bien sûr pratique car vous êtes autonome et très économique. Je ne le conseille cependant pas.

En carriole à cheval, ayez pitié de ces pauvres bêtes, et vous serez limité dans vos déplacements aux abords du site et il est pratiquement exclu de pénétrer à l’intérieur et aux sites éloignés,

En taxi privé, pour environ 15000 Ks la journée, vous pourrez voir l’essentiel, mais comme précédemment pour tout ce qui est visible à la périphérie du site. Ceci reste un compromis économique.

En voiture climatisée privée, pour environ 40000 Ks la journée, la solution confortable mais pas la plus économique. Avec un bon chauffeur et guide vous pourrez alors visiter l’ensemble du site y compris à l’intérieur même. Voir dans les renseignements utiles l’adresse d’un chauffeur et guide privé ayant une connaissance approfondie du site que je vous recommande. Il m’a permis pour 7000 ks de me rendre un soir à l’intérieur du site en haut d’un des temples d’où l’on a une vue de coucher de soleil magnifique.

Les fabriques de laque :

Il faut visiter un atelier de laque. La technique est particulière et propre à Bagan, d’une excellente qualité car elle peut compter jusqu’à 24 couches de laque poncée. Les motifs sont gravés au stylet directement sur le support (admirez la dextérité des graveurs) et subissent successivement trois couleurs traditionnelles dans l’ordre, le rouge, le vert (complémentaire du rouge) et le jaune. A New-Bagan je vous conseille la visite de l’atelier Tun Handicrafts à l’angle de Khayae St et Main Road (l’atelier ferme à 17 heures) moins touristique que celui de Bagan House. Difficile d’obtenir les informations en Anglais mais vous aurez un vrai aperçu de la technique et une assurance de qualité des produits.

Le Mont Popa :

A une cinquantaine de kilomètres de Bagan s’élève un ancien volcan éteint.

Je ferai les mêmes remarques que pour le Rocher d’Or et hormis les paysages et l’artisanat sur la route je ne vous conseillerais pas cette visite.

Pindaya :

Séjour d’une matinée et une nuit.

De Bagan prendre le bus jusqu’à Kalaw pour 10000 Ks, la seconde partie de la route offre de très jolis paysages de montagne et de vallées. Vous n’aurez pas chaud la nuit car vous montez à 1100 mètres d’altitude, pas besoin de climatisation mais plutôt de couvertures pour dormir.

A Kalaw je vous conseille de prendre un taxi avec chauffeur privé qui vous amènera à Pindaya et ensuite à Inle pour 40000 Ks. La route n’est pas très bonne, beaucoup de travaux, paysages typiques d’une région agricole riche et vallonnée.

A Pindaya je conseille le Conqueror Hotel à 65 $ la nuit en bungalow

e-mail : conqueror.pindaya@gmail.com ou dos.conqueror@gmail;com

Tel : 95 8166106 ou66355. Très bon accueil, chambres spacieuses et confortables, bonne table. Piscine disponible.

Au village vous pourrez visiter un atelier de confection d’ombrelles faites entièrement à la main.

La grotte aux 9000 bouddhas (Shwe U Min) :

Une très belle grotte de l’Asie du Sud-Est avec de belles stalactites. Haut lieu de pèlerinage Bouddhiste la grotte renferme plus de 9000 bouddhas de différentes grandeurs et répartis dans un grand désordre jusqu’au sommet de la grotte dans des coins et recoins insolites. Ces statues recouvertes de feuilles d’or ou de laque noire se sont accumulées au fil du temps depuis le XII ème siècle. C’est le résultat de dons successifs qui permet de voir figurer votre nom en qualité de généreux donateur. Vous pouvez même acheter un bouddha de 60 cm de haut pour 300 $.

Avant de partir admirez les banians centenaires au pied de la colline.

Des randonnées de 2 ou 3 jours sont également possibles dans la montagne et les villages voisins.

Le lac d’Inle :

Séjour de 2 jours et 3 nuits.

Trajet en taxi depuis Pindaya jusqu’à Nyaungshwe avec notre chauffeur, environ 3 heures de route. Il m’est difficile de vous conseiller votre lieu de séjour à Inle sachant que vous pouvez séjourner sur les deux rives du lac long de 20 km.

Personnellement j’ai opté pour le village de Nyaungshwe bien situé à l’entrée du chenal qui mène au lac avec toutes les commodités, en particulier pour une ballade d’une journée en bateau sur le lac depuis l’embarcadère.

J’ai séjourné en bungalow au Princess Garden Hôtel pour 38$ par nuit. Je vous le recommande pour son très bon rapport/qualité prix, son excellent accueil et service, son calme, son cadre, sa piscine et ses petits déjeuners.

Le lac :

Certains trouveront que j’exagère en disant que le seul intérêt est une balade d’une journée en bateau sur le lac, c’est la seule chose qui m’a intéressé. Quant aux superlatifs qu’on entend ou qu’on lit un peu partout je ne les ai pas partagé. Le lac est envasé et son niveau est bas en dehors de la saison des pluies, il est même à certains endroits difficile de naviguer.

De plus les algues prolifèrent partout à tel point qu’on a du mal à l’apercevoir depuis les rives. Cependant cette ballade s’impose pour découvrir sa vie lacustre en particulier les jardins flottants.

Discuter ferme les prix qui pour la même ballade peuvent aller du simple au double. Comptez 15000 Ks pour la journée.

Rajouter 5000 ks pour remonter la belle rivière jusqu’àu village d’In Dein et découvrir sa très vielle pagode Shwe Inn Tain.

Vous pourrez également faire une ballade à vélo autour du lac. Eprouvant sous la chaleur et difficile avec des sentiers de sable et de pierre en partance de Nyaungshwe. Louez un bon vélo en état et surtout muni d’un bon dérailleur, surtout pour se rendre au vignoble Red Mountain Estate (voir redmountain-estate.com) à vérifier.

La plage de Ngapali :

Séjour 4 jours et 5 nuits.

Trajet en avion depuis Inle, coût 150 $.

A l’arrivée à l’aéroport de Thandwe la plupart des hôtels proposent une navette gratuite jusqu’à votre hôtel à Ngapali.

Les hôtels sont chers, plus de 100 $ la nuit, voire très chers jusqu’à 340 $.

Je vous conseillerais le Lin Thar Oo lodge avec bungalow sur la plage et sous les cocotiers pour 75 $ la nuit voire 55 $ pour certains. Réservez à l’avance car c’est le meilleur rapport qualité/prix du coin et il est très recherché même par les routards.

Accueil très gentil, vue très belle y compris ses couchers de soleil.

Particularité : L’hôtel produit sa propre électricité, de ce fait et par soucis d’économie je pense, l’électricité est coupé du matin à 18 heures le soir.

La plage :

Sans danger, eau très bonne, environ 30 degrés fin Mars. Attention aux coups de soleil, ça cogne, munissez-vous de votre propre protection solaire car sur place on ne trouve pas forcément la protection adéquate et c’est cher ou alors faites comme les Birmans, restez à l’ombre et mettez leur protection locale.

Pour 15000 ks faites des sorties en mer d’une demi-journée sur des petites embarcations de pêche avec possibilités de snorkelling pour apercevoir une dizaine de sortes de poissons tropicaux dont quelques poissons perroquets (pas de quoi s’extasier surtout si l’on a connu mieux ailleurs comme par exemple à l’île néerlandaise de Bonnaire).

Pour les pêcheurs je conseillerais pour 30000 ks, déjeuner compris, une sortie en mer de 6 heures du matin à 15 heures de l’après-midi avec Tony qui parle très bien Anglais. Cependant la pleine lune et le mois de Mars n’étant pas favorables ne vous attendez pas à faire des miracles (prévoir plutôt de pêcher d’Octobre à Décembre). D’autrs sestinations de pêche sont préférables comme aux Seychelles par exemple. Vous pourrez toutefois manger le fruit de votre pêche en dînant chez Tony patron du Family. Par précaution vous lui aurez commandé la veille une langouste d’une livre grillée au feu de bois pour 12500 Ks, accompagnée d’un vin blanc local à 12000 ks, succulent !!!

On vous ramènera même à votre hôtel en moto.

A la fin du séjour vous rejoindrez Rangoon en avion pour 110 $

Renseignements utiles

Les transports et visites :

Essayez de partager les transports et certaines visites ou ballades avec d’autres routards, c’est ce que nous avons fait, pour l’essentiel, avec un couple d’italiens et un couple de Suédois. Le coût de la course en taxi privé, ou ballade en bateau est le même.

Taxis :

Pour tous vos déplacements dans Rangoon privilégiez le taxi, négociez votre course, en général de 3000 à 4000Ks suivant la distance. Préférez un chauffeur d’expérience, donc d’âge moyen ou âgé, plutôt qu’un jeune. Ces derniers sont en général plus chers et se sont déjà adaptés au tourisme, ils commencent à se gangrener. N’hésitez pas à chercher d’autres chauffeurs de taxi lorsque le prix ne vous convient pas, beaucoup de taxis circulent dans Rangoon et la concurrence y est forte.

Voici les coordonnées d’un chauffeur de taxi d’expérience dont les tarifs sont corrects (par exemple 6000 Ks du centre ville à l’aéroport) :

Probox U Kyaw Myinp tel : 09 73140648.

Un chauffeur de taxi privé vous demandera 40000 Ks de Kalaw à Pindaya et de Pindaya au lac d’Inle y compris les trajets pour les visites locales à Pindaya.

A Bagan, je vous recommande U Khin Maung Htwe le propriétaire du restaurant Lamin Thit, pour sa gentillesse, sa superbe voiture climatisée, ses connaissances de la région (il peut vous servir de guide), son excellent anglais. Allez-y de la part de Jacques il vous fera sans doute un prix. Tel 061 65313 ou 09 4300 8221 ou 09 42111 2266.

Bus et bateau:

Je vous conseille de choisir :

· Le bus climatisé de la compagnie Highway Express pour le trajet de Rangoon à Mandalay départ 9 heures 30 pour 15000 Ks. Très confortable, climatisé et bon service. Acheter à l’avance les billets des voyagistes locaux en face de la station de chemin de fer,

· Le bateau de Mandalay à Bagan pour 40 $. Beaux paysages le long du fleuve, surtout en quittant Mandalay le matin et en arrivant à Bagan le soir où vous commencez à découvrir au coucher de soleil les premiers temples depuis le fleuve. Notez qu’à cette époque de l’année les eaux sont basses, il y a de nombreux hauts fond de sable et les matelots sondent le fond à environ 2 à 3 mètres pour prévenir le capitaine d’un éventuel écueil. Ne choisissez pas ce mode de transport si vous devez emprunter une correspondance d’avion par exemple car vous pourriez rester bloqués suite à un ensablement. Cela est arrivé à un touriste Allemand.

· Le bus ordinaire de Bagan à Kalaw dont les paysages de montagne de la deuxième partie du trajet sont pittoresques,

Hôtels :

Pratiquement impossible par vous-même de réserver un hôtel par Internet depuis la France, c’est une question de confiance. Certains n’ont même pas Internet ou ne répondent pas. Les hôtels préfèrent vous savoir dans le pays pour faire les réservations, ils demandent souvent une confirmation par Internet ou par téléphone.

Cela est contraignant lorsque vous organisez vous-même votre voyage en Birmanie.

Quelques adresses :

  • A Rangoon, pour une chambre supérieure à 65 $ la nuit, l’Eden Palace Hotel Kyaikasan Road n°356/366 e-mail : reservation@edenpalacehotel.com Tel : 01 542826, 546672, 540401. Internet et Wifi gratuit. Il y a sans doute d’autres adresses, à vous de voir,
  • A Mandalay, l’hôtel Golden Mandalay Hotel, 19th St. Nan Shaee téléphone 02 614-88, à 38 $ la nuit. Pas d’Internet mais vous pouvez capter celui d’un bar qui se trouve à proximité même depuis la terrasse du jardin,
  • A Pindaya le Conqueror Hotel à 65 $ la nuit en bungalow e-mail : conqueror.pindaya@gmail.com ou dos.conqueror@gmail;comTel : 95 8166106 ou66355. Internet capricieux ou inutilisable,
  • Au lac d’Inle, en bungalow au Princess Garden Hôtel à Mine Li Quarter Nyaungshwe, e-mail princessgardenhotel@gmail.com tel 9581 209214 ou 959 5148418, pour 38$ la nuit,
  • A Ngapali, juste après le Bayview, le Lin Thar Oo lodge avec bungalow sur la plage et sous les cocotiers pour 75 $ la nuit voire 55 $ pour certains. Tel 043 423 22 ou 01 503721 à Rangoon. Pas d’Internet.

Restaurants :

Ceux que je recommande sont :

  • Le restaurant de l’Eden Palace Hotel à Rangoon, très correct et prix étudiés,
  • La cuisine maison de l’hôtel Golden Mandalay Hotel, 19th St. Nan Shaee téléphone 02 614-88 à Mandalay, pas la peine d’aller chercher ailleurs il y a de la très bonne cuisine sur place, dans un joli cadre en bordure du canal et dans le jardin,
  • Le Lamin Thit près du marché à New Bagan, cuisine traditionnelle, Tel 061 65313 ou 09 4300 8221, e-mail laminthit.bagan@gmail.com. Voir dans la rubrique taxi les coordonnées du propriétaire. Vous pourrez également y négocier l’achat d’une améthyste pour un prix à défier toute concurrence,
  • A Nyaungshwe, le Unique au 3 Myawady Road ou le Green Chili au Hospital Road Tel : 081 209 132 ou 09 52 141 01, plus cher mais très bonne cuisine. Hormis pour la vue et le cadre, contrairement à ce qu’en dit le guide du routard, je ne conseille pas le View Point restaurant, trop cher et cuisine moyenne pour son soit disant célèbre Shan discovery menu.
  • A Ngapali au Family restaurant (près du Sandoway), pour son accueil, son rapport qualité-prix et sa très bonne cuisine de mer. E-mail tonyfamilyrestaurant@gmail.com Tel : 094 5000 5434 Son patron Tony est très accueillant, connaît bien la pêche, les ballades en mer et parle très bien l’anglais. Ou encore le Best Friend restaurant en face du Bayview et proche du Lin Thar Oo lodge hôtel. Dans tous les cas on vous proposera de venir vous chercher et de vous ramener à votre hôtel, sympa sur les motos…

Voyage en Birmanie

Le pourquoi du voyage

Voilà plusieurs années que j’envisageais un voyage dans ce pays. Pour des raisons politiques, personnellement hostile au régime de la junte militaire Birmane au pouvoir, j’avais décidé de boycotter cette destination de l’Asie du Sud-Est. Depuis deux ans environ il y a apparemment un assouplissement du régime et une ouverture sur le tourisme et les étrangers. Le geste le plus important a été de redonner en 2010 la liberté et le droit d’expression à « la dame de Rangoon » l’opposante Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix en 1991 dont elle ne recevra ce prix en personne que 21 ans plus tard, car elle était assignée à résidence surveillée dans sa maison. A ce sujet voir le film de Luc Besson « The lady » qui retrace l’essentiel de son parcours d’opposante au régime.

Cet article est le fruit d’une expérience de voyage de trois semaines en Birmanie. Vous y trouverez des adresses utiles et des remarques personnelles qui pourront servir à ceux qui souhaitent s’y rendre.

Mon expérience

Comme à l’accoutumée j’organise mes voyages moi-même, avec l’aide d’Internet et du Guide du routard. Le Guide du routard, édition 2012/2013, manque de mise à jour. Par exemple vous vous rendrez compte sur place que vous pourrez retirer de l’argent avec les cartes de crédit Visa ou Mastercard dans certaines banques et distributeurs dans les grandes villes.

Formalités

Le visa :

Il est obligatoire et est valide pour environ deux mois à compter de la date d’émission. Il donne droit à un séjour de 28 jours à partir de la date d’entrée. Les délais d’obtention peuvent aller jusqu’à un mois ou plus. Vous pouvez vous adresser à Paris, soit à l’ambassade de Myanmar (nom donné à la Birmanie par les militaires) ou à un organisme parisien qui se chargera       des démarches pour vous. Personnellement Je me suis adressé à « Visa pour le monde » Passage St Jérôme 16 rue Maurice Fonvielle à Toulouse Tel : 05 62 30 25 30. Il vous en coûtera 107 €.

En ce qui me concerne, le délai d’obtention a été écourté car j’avais mentionné que je devais me rendre à Dubaï dans la semaine qui précédait mon voyage en Birmanie et communiqué une photocopie prouvant que me billets d’avions étaient déjà en ma possession.

Conseil : lors de votre demande de visa n’hésitez pas à donner le maximum de preuves de votre futur voyage (réservations d’hôtel, de transports, etc…)

Arrivé à l’aéroport de Rangoon (ou Yangon), l’entrée sur le territoire Birman, n’a posé aucun problème au niveau du contrôle d’immigration, il est rapide et efficace.

Vous serez ensuite assailli par des porteurs de bagages et de chauffeurs de taxi, c’est classique. Une course de l’aéroport vers le centre ville ne  devrait pas excéder 6000 à 7000 Kyats (Ks) maximum, soit environ 5 à 6 Euros. Toujours négocier les prix (voir taxis dans la rubrique transports).

Le Pays

Les distances :

Le pays, entouré  du Bangladesh, de l’Inde, de la Chine, du Laos et de la Thaïlande, est très grand, 676.577 km2, plus de 2000 km de long, de grands fleuves comme l’Irrawaddy 2710 km de long prenant sa source dans les montagnes de l’Himalaya. La distance à parcourir entre chaque ville est importante, de l’ordre de 8 à 10 heures de transport, voire plus lorsque les routes ne sont pas en très bon état, c’est souvent le cas sauf entre Rangoon et Mandalay distants de 650 Kms.

On comprend pourquoi les voyagistes vous facturent les transports en voiture privée avec chauffeur ou par avion. Comptez plus du double du prix que si vous choisissez  par vous-même les transports locaux.

Le climat :

En Mars, plus chaud qu’en Novembre-Février, la chaleur est encore supportable. Plus chaud à Rangoon ou a Bagan, frais la nuit à Kalauw, Pindaya ou Inles. En 3 semaines pas une goutte de pluie. A la mer eau à 30 degrés.

Religion :

C’est le bouddhisme qui prédomine, plus de 85% de la population est bouddhiste, les musulmans ne représentant qu’environ 4%.

Pendant mon séjour dans la région de Mandalay des évènements sanglants et meurtriers ont opposé des représentants de ces deux religions.

Noter que la plupart des lieux sacrés sont gratuits mais qu’il est parfois demandé aux étrangers de s’acquitter d’un droit d’entrée (de l’ordre de 3 à 5 $) et que souvent on doit s’acquitter d’un droit pour faire des photos et vidéos (entre 2000 et 3000 Ks). Certaines pagodes, temples ou sites bouddhistes sont des lieux de pèlerinage (le rocher d’or ou le Mont Popa par exemple) et de mon point de vue ils n’ont, pour nous occidentaux, que peu d’intérêt (voir le chapitre « Les sites visités »).

Langue :

Le Birman est la langue officielle avec des dialectes entre ethnies. Pour nous ce sera l’anglais. Cependant peu de gens le parlent bien, le plus souvent pas du tout, même dans les milieux touristiques. Ceci est bien évidemment un handicap aussi bien pour les Birmans que pour les touristes. Quand je demandais aux gens qui parlaient bien l’anglais où ils l’avaient appris, invariablement la réponse était la même, à partir de livres, de casettes et en parlant avec les touristes. Vous comprendrez donc, qu’à de rares exceptions, il n’est pas encore très répondu et pas toujours bien parlé. S’ajoute à cela l’accent asiatique qui nuit à la compréhension.

L’argent :

Tout se paie soit en dollars (hôtels, parfois transports) soit en Kyats (pour tout ce qui n’est pas l’hébergement), la monnaie locale. Il faut donc prévoir dès votre arrivée de changer une partie de vos Euros ou de vos dollars  Je conseille de le faire au bureau de change de l’aéroport juste après le contrôle d’immigration.

A certains endroits les Euros sont acceptés et le seront de plus en plus.

Pour échanger mieux vaut le faire dans les banques ou organismes officiels de change, le taux de change y est plus avantageux. Les billets ne doivent présenter aucun défaut (pliures, déchirures, aspect usagé), donc assurez-vous d’emporter avec vous des billets pratiquement neufs.

Contrairement à ce qui est dit dans le Guide du routard vous pouvez avoir des Euros à la place des dollars, ils sont négociables et vous évitent une perte liée au double change.

Les transports :

Se paient en Ks ou en $.

Ils ne sont pas chers, bus climatisé Première classe 15000 Ks de Rangoon à Mandalay, 9 $ en bateau de Mandalay à Bagan. Compter en moyenne une demi-journée de transport par déplacement (voir distances). Pour gagner du temps les routards voyagent de nuit de préférence afin d’économiser des journées perdues en transport. C’est cependant se priver du paysage, même si celui-ci n’est pas exceptionnel comparé à d’autres pays de l’Asie du Sud-Est.

La nourriture et les boissons:

La cuisine Birmane, plus ou moins épicée, est excellente et bon marché dès l’instant où l’on apprécie la cuisine Thaï, elle en est très proche. Vous trouverez également de la cuisine chinoise, Indienne ou occidentale (italienne) pour les inconditionnels.

Comptez entre 3000 et 6000Ks.

Pour les boissons il y a le thé vert, boisson nationale, l’eau toujours la boire en bouteille, le café, les bières locales (Myanmar ou Mandalay) ou la Tiger d’importation, très bonnes mais chères en comparaison du prix du repas, comptez 2000 Ks à 3500 Ks pour une bière en bouteille de 640 ml, le vin rouge ou blanc (dont certains locaux) autour de 15000 Ks la bouteille pour accompagner en bord de mer une langouste grillée de 500 grammes pour 12000 à 15000 Ks.

L’hébergement :

Se paie en dollars. Disons le tout de suite il est cher en comparaison des transports et de la nourriture. Comptez 65 $ pour un hôtel moyen à Rangoon ou 75 $ ou plus pour un Bungalow en bord de mer. Prix moyens 40 à 45 $ ailleurs.

Internet et le Téléphone portable:

Vous ne trouverez pas Internet partout, et quand vous le trouverez sachez qu’il est plutôt lent et capricieux.

Quant au téléphone mobile, contrairement à ce qui est dit dans le guide du routard, à ma grande surprise, vous ne pourrez trouverez pas à acheter une carte SIM pour votre téléphone (il semblerait que c’est réservé aux Birmans). Par contre les appels locaux exécutés à partir de vos hôtels ne vous sont pas facturés, ils semblent être compris dans le service.

Quant au réseau national depuis votre propre téléphone n’y comptez pas, il n’y a pas d’accords.

Les gens :

Les Birmans sont des gens adorables, serviables, toujours de bonne humeur et souriants.

C’est un véritable plaisir de les rencontrer et de leur sourire à notre tour.

C’est le pays où je me suis senti le plus en sécurité, il ne vous vient pas à l’esprit que quelqu’un puisse vous agresser ou vous voler.

Les sites visités

Rangoon :

Séjour de 2 jours à l’aller et de 1,5 jour à la fin du séjour.

J’avais réservé l’Eden Palace Hotel par Internet sur Agora depuis la France (voir le chapitre Hôtel dans renseignements utiles). Assez central à Kyaikasan Road n°356/366  e-mail : reservation@edenpalacehotel.com Tel : 01 542826, 546672, 540401, préférez les chambres « superior »  à 65 $, cher pour les prestations proposées. Je n’ai pas pu comparer avec d’autres hôtels. Ils sont chers voire très chers à Rangoon.

Les pagodes et les temples :

J’ai visité les principales et incontournables pagodes et temples.

La pagode Schwedagon, entrée payante, mais on ne le regrette pas. C’est grandiose et étincelant d’or. Y aller de préférence en fin d’après-midi, jusqu’au coucher de soleil (voir photos). En dehors de l’or il y a également les ornements et colonnes en verres biseautés que l’on retrouve également ailleurs et qui reflètent la lumière ambiante, très beau,

La pagode Chauzkhtakyi et son magnifique bouddha couché de 70 mètres de long,

La pagode Botataung, près du fleuve, lieu de dévotion, sœur aînée de   Schwedagon,

La pagode Sule, proche de l’hôtel de ville et du parc de l’Indépendance.

Les lacs et jardins :

Le lac kandawgyi au Sud de la pagode Schwedagon, son parc et son bateau-restaurant Karaweik (à boycotter),

Le lac Inya au Nord de la ville. Petit ballade à pied autour du lac depuis l’agence Gulliver 48B Inya Yeik Thar St (à l’arrière de la résidence Marina) Tel 01 66 54 88 Site gulliver-myanmar.com que je vous recommande pour leur excellent accueil et leur expérience. Ils parlent français. Vous pourrez voir de l’autre côté du lac la maison de Aung San Suu Kyi.

Les marchés :

Le Scott Market, immense où l’on trouve de tout. J’ai fait la connaissance d’un jeune artiste d’un grand talent et d’une grande amabilité. Sa boutique d’art : SNT Art Galery où il expose avec d’autres artistes N° 53/54 Restaurant (West) Bogyoke Market Tel 09 422537672. Vous rencontrerez d’ailleurs un peu partout de très bons artistes Birmans.

Le Musée des pierres précieuses :

Incontournable, très beau et très riche musée sur la route de l’aéroport avec de très précises indications et conseils au niveau des différentes pierres précieuses ou semi-précieuses. La Birmanie recèle des trésors miniers exceptionnels.

Si vous souhaitez faire une acquisition aller dans les trois sous-sols et baladez-vous dans les différentes échoppes de ventes de pierres précieuses ou de bijoux. Je vous recommande la boutique Fun Fun gems Paradise, qui possède plusieurs magasins dont le N° 7 au rez-de- chaussée. La patronne et son mari sont très professionnels, très chaleureux et offrent des pierres de première qualité, en particulier les rubis de Mogok.

Toutes les pierres sont certifiées, un certificat vous sera remis ainsi qu’une facture d’achat (peut être demandée en sortant du territoire au passage de la douane). Bien que les prix soient très attractifs (4 à 5 fois moins chers qu’en Europe) marchandez serré, il reste un peu de marge de négociation.

Le rocher d’Or – Bago :

Séjour de 2 jours.

Nécessite deux jours car éloigné de Rangoon et surtout un long trajet en bus avec des routes et des bus en mauvais état.

Comme je l’ai mentionné précédemment c’est un haut lieu de pèlerinage.

Vous devrez passer une nuit sur place soit sur le site (hôtels trop chers) soit dans la vallée au village de Kyaik-Hti-Yo, peu intéressant, touristique, hôtels et restaurants de piètre qualité. Pour accéder au rocher d’Or bus camionnettes pour 2500 Ks (prix qui semble réservé aux étrangers) où vous serez entassé comme du bétail, ensuite grimpette à pied. Pour les plus paresseux vous pourrez faire l’ascension en baldaquin. Quant au rocher, défiant les lois de l’équilibre, d’autres rochers similaires peuvent le concurrencer si ce n’est le manque de feuilles d’or les recouvrant. Je déconseille cette visite compte tenu du temps à y consacrer et du coût. Il vaut mieux consacrer ces deux jours à d’autres sites comme Bagan par exemple.

Heureusement j’avais planifié de m’arrêter à Bago sur le chemin du retour. Représente un intérêt pour la visite de pagodes et monastères.

Vous pourrez visiter les pagodes Shwemawdaw, Shwethalyaug et son bouddha couché de 55 mètres de long et 15 de haut, Mahazedi et sa grimpette jusqu’à la base de la cloche pour les sportifs (réservé aux hommes, les femmes sont interdites comme ailleurs), le monastère Maha Kalyani Sima.

Mandalay :

Séjour de 2 jours et trois nuits.

Voyage en bus très confortables (voir transports) :

A ne pas manquer, surtout pour les environs.

Je vous recommande l’hôtel Golden Mandalay Hotel, 19th St. Nan Shaee téléphone 02 614-88. Excellent accueil, excellente cuisine maison et bons conseils et aide pour organiser vos visites et transports grâce à U Ko Ko son maître des lieux et son épouse. Coût dans un bungalow très propre et au calme pour 38 $ la nuit.

A Mandalay visiter la pagode Mahamuni et la maison du roi Mindon. On peut ne pas aller sur les hauteurs de la colline de Mandalay car la pollution vous empêchera d’admirer la ville en contrebas.

Les environs de Mandalay :

Pour 30000Kts en taxi privé  vous pourrez en 1 jour visiter Amarapura, Inwa, Sagaing, et, au retour, le soir au coucher de soleil, le fameux pont d’U Bein en teck, long de 1200 mètres.

Amarapura :

Ne pas manquer le matin à 10 heures 15 la longue procession des moines du monastère Mahagandhayon se rendant au réfectoire et la pagode Kyauktawgyi et son grand bouddha assis.

Inwa :

Transport en calèche. Le ytrès ancien monastère de Bagaya en teck noirci, imposant et empreint de spiritualité. La classe aux enfants défavorisés faite par un moine professeur. J’ai également apprécié le paysage environnant.

Sagaing :

La pagode U Ponya et les monastères de Sagaing.

Le pont d’U Bein :

Le plus long du monde, enjambe le lac Taungthaman. Vous pourrez admirer au coucher de soleil les paysages environnants, sa vie lacustre paisible et paysanne.

Mingun :

En bateau depuis Mandalay.

1 jour de visite.

Les pagodes Satowya au bord du fleuve, celle inachevée, gros bloc de briques, éventré à plusieurs endroits suite aux différents séismes et interdite à la visite intérieure par mesure de sécurité.

La cloche de Mingun la plus grande en état de fonctionner, elle pèse 90 tonnes et mesure 4 mètres de haut et 5 mètres de diamètre.

De l’artisanat dans le village.

Bagan :

Séjour de 2 jours et 3 nuits.

Si vous  ne deviez vous rendre qu’à un seul endroit de Birmanie, c’est celui que je vous conseillerais. J’ai regretté de ne pas y consacrer plus de temps eu égard à ma perte de temps au Rocher d’Or.

Je vous conseille le transport en bateau de Mandalay à Bagan pour les beaux paysages au départ et à l’arrivée, coût 40 $. Vous devrez vous acquitter d’un droit archéologique de 10 $ dès votre arrivée. Achetez la carte détaillée qui vous permettra de sélectionner vos visites et de vous repérer sur le site de 42 Km2.

J’ai séjourné ans le New Bagan à l’hôtel Bagan Central Hôtel conseillé par le guide du routard pour 45 $ la nuit mais que personnellement je ne vous conseillerais pas (mauvaise odeur dans la salle de bain et malgré mes réclamations aucune action ni proposition du propriétaire pour un changement de chambre). Pour être au plus prés du site il est peut-être préférable de séjourner au Old Bagan.

Le site de Bagan :

Quelle merveille, quelques 2000 temples et pagodes, plus beaux et anciens les uns que les autres, en brique avec des peintures murales plus ou moins bien conservées. Se munir d’une lampe de poche. Parfois les photos sont interdites ou payantes. Quelle atmosphère et architecture incomparable. Que furent-elles avant pillages ?

Je n’énumèrerais pas tous les temples et pagodes à visiter, je vous laisse le soin de les découvrir par vous-même grâce à la carte détaillée et au guide du routard. Je répète que pour une visite approfondie du site trois à quatre jours s’imposent.

Pour vous déplacer vous pouvez opter pour :

Le vélo, sous 35 degrés ou plus, cela est sportif, difficile dans les chemins de terre ensablés, et donc réclame de la prudence et de l’endurance. C’est bien sûr pratique car vous êtes autonome et très économique. Je ne le conseille cependant pas.

En carriole à cheval, ayez pitié de ces pauvres bêtes, et vous serez limité dans vos déplacements aux abords du site et il est pratiquement exclu de pénétrer à l’intérieur et aux sites éloignés,

En taxi privé, pour environ 15000 Ks la journée, vous pourrez voir l’essentiel, mais  comme précédemment pour tout ce qui est visible à la périphérie du site. Ceci reste un compromis économique.

En voiture climatisée privée, pour environ 40000 Ks la journée, la solution confortable mais pas la plus économique. Avec un bon chauffeur et guide vous pourrez alors visiter l’ensemble du site y compris à l’intérieur même. Voir dans les renseignements utiles l’adresse d’un chauffeur et guide privé ayant une connaissance approfondie du site que je vous recommande. Il m’a permis pour 7000 ks de me rendre un soir à l’intérieur du site en haut d’un des temples d’où l’on a une vue de coucher de soleil magnifique.

Les fabriques de laque :

Il faut visiter un atelier de laque. La technique est particulière et propre à Bagan, d’une excellente qualité car elle peut compter jusqu’à 24 couches de laque poncée. Les motifs sont gravés au stylet directement sur le support (admirez la dextérité des graveurs) et subissent successivement trois couleurs traditionnelles dans l’ordre, le rouge, le vert (complémentaire du rouge) et le jaune. A New-Bagan je vous conseille la visite de l’atelier Tun Handicrafts à l’angle de Khayae St et Main Road  (l’atelier ferme à 17 heures) moins touristique que celui de Bagan House. Difficile d’obtenir les informations en Anglais mais vous aurez un vrai aperçu de la technique et une assurance de qualité des produits.

Le Mont Popa :

A une cinquantaine de kilomètres de Bagan s’élève un ancien volcan éteint.

Je ferai les mêmes remarques que pour le Rocher d’Or et hormis les paysages et l’artisanat sur la route je ne vous conseillerais pas cette visite.

Pindaya :

Séjour d’une matinée et une nuit.

De Bagan prendre le bus jusqu’à Kalaw pour 10000 Ks, la seconde partie de la route offre de très jolis paysages de montagne et de vallées. Vous n’aurez pas chaud la nuit car vous montez à 1100 mètres d’altitude, pas besoin de climatisation mais plutôt de couvertures pour dormir.

A Kalaw je vous conseille de prendre un taxi avec chauffeur privé qui vous amènera à Pindaya et ensuite à Inle pour 40000 Ks. La route n’est pas très bonne, beaucoup de travaux, paysages typiques d’une région agricole riche et vallonnée.

A Pindaya je conseille le Conqueror Hotel à 65 $ la nuit en bungalow

e-mail : conqueror.pindaya@gmail.com ou dos.conqueror@gmail;com

Tel : 95 8166106 ou66355. Très bon accueil, chambres spacieuses et confortables, bonne table. Piscine disponible.

Au village vous pourrez visiter un atelier de confection d’ombrelles faites entièrement à la main.

La grotte aux 9000 bouddhas (Shwe U Min) :

Une très belle grotte de l’Asie du Sud-Est avec de belles stalactites. Haut lieu de pèlerinage Bouddhiste la grotte renferme plus de 9000 bouddhas de différentes grandeurs et répartis dans un grand désordre jusqu’au sommet de la grotte dans des coins et recoins insolites. Ces statues recouvertes de feuilles d’or ou de laque noire  se sont accumulées au fil du temps depuis le XII ème siècle. C’est le résultat de dons successifs qui permet de voir figurer votre nom en qualité de généreux donateur. Vous pouvez même acheter un bouddha de 60 cm de haut pour 300 $.

Avant de partir admirez les banians centenaires au pied de la colline.

Des randonnées de 2 ou 3 jours sont également possibles dans la montagne et les villages voisins.

Le lac d’Inle :

Séjour de 2 jours et 3 nuits.

Trajet en taxi depuis Pindaya jusqu’à Nyaungshwe avec notre chauffeur, environ 3 heures de route. Il m’est difficile de vous conseiller votre lieu de séjour à Inle sachant que vous pouvez séjourner sur les deux rives du lac long de 20 km.

Personnellement j’ai opté pour le village de Nyaungshwe bien situé à l’entrée du chenal qui mène au lac avec toutes les commodités, en particulier pour une ballade d’une journée en bateau sur le lac depuis l’embarcadère.

J’ai séjourné en bungalow au Princess Garden Hôtel pour 38$ par nuit. Je vous le recommande pour son très bon rapport/qualité prix, son excellent accueil et service, son calme, son cadre, sa piscine et ses petits déjeuners.

Le lac :

Certains trouveront que j’exagère en disant que le seul intérêt est une balade d’une journée en bateau sur le lac, c’est la seule chose qui m’a intéressé. Quant aux superlatifs qu’on entend ou qu’on lit un peu partout je ne les ai pas partagé. Le lac est envasé et son niveau est bas en dehors de la saison des pluies, il est même à certains endroits difficile de naviguer.

De plus les algues prolifèrent partout à tel point qu’on a du mal à l’apercevoir depuis les rives. Cependant cette ballade s’impose pour découvrir sa vie lacustre en particulier les jardins flottants.

Discuter ferme les prix qui pour la même ballade peuvent aller du simple au double. Comptez 15000 Ks pour la journée.

Rajouter 5000 ks pour remonter la belle rivière jusqu’àu village d’In Dein et découvrir sa très vielle pagode Shwe Inn Tain.

Vous pourrez également faire une ballade à vélo autour du lac. Eprouvant sous la chaleur et difficile avec des sentiers de sable et de pierre en partance de Nyaungshwe. Louez un bon vélo en état et surtout muni d’un bon dérailleur, surtout pour se rendre au vignoble Red Mountain Estate (voir redmountain-estate.com) à vérifier.

La plage de Ngapali :

Séjour 4 jours et 5 nuits.

Trajet en avion depuis Inle, coût 150 $.

A l’arrivée à l’aéroport de Thandwe la plupart des hôtels proposent une navette gratuite jusqu’à votre hôtel à Ngapali.

Les hôtels sont chers, plus de 100 $ la nuit, voire très chers jusqu’à 340 $.

Je vous conseillerais le Lin Thar Oo lodge avec bungalow sur la plage et sous les cocotiers pour 75 $ la nuit voire 55 $ pour certains. Réservez à l’avance car c’est le meilleur rapport qualité/prix du coin et il est très recherché même par les routards.

Accueil très gentil, vue très belle y compris ses couchers de soleil.

Particularité : L’hôtel produit sa propre électricité, de ce fait et par soucis d’économie je pense, l’électricité est coupé du matin à 18 heures le soir.

La plage :

Sans danger, eau très bonne, environ 30 degrés fin Mars. Attention aux coups de soleil, ça cogne, munissez-vous de votre propre protection solaire car sur place on ne trouve pas forcément la protection adéquate et c’est cher ou alors faites comme les Birmans, restez à l’ombre et mettez leur protection locale.

Pour 15000 ks faites des sorties en mer d’une demi-journée sur des petites embarcations de pêche avec possibilités de snorkelling  pour apercevoir une dizaine de sortes de poissons tropicaux dont quelques poissons perroquets (pas de quoi s’extasier surtout si l’on a connu mieux ailleurs comme par exemple à l’île néerlandaise de Bonnaire).

Pour les pêcheurs je conseillerais pour 30000 ks, déjeuner compris, une sortie en mer de 6 heures du matin à 15 heures de l’après-midi avec Tony qui parle très bien Anglais. Cependant  la pleine lune et le mois de Mars n’étant pas favorables ne vous attendez pas à faire des miracles (prévoir plutôt de pêcher d’Octobre à Décembre). D’autrs sestinations de pêche sont préférables comme aux Seychelles par exemple. Vous pourrez toutefois manger le fruit de votre pêche en dînant chez Tony patron du Family. Par précaution vous lui aurez commandé la veille une langouste d’une livre grillée au feu de bois pour 12500 Ks, accompagnée d’un vin blanc local à 12000 ks, succulent !!!

On vous ramènera même à votre hôtel en moto.

A la fin du séjour vous rejoindrez Rangoon en avion pour 110 $

Renseignements utiles

Les transports et visites :

Essayez de partager les transports et certaines visites ou ballades avec d’autres routards, c’est ce que nous avons fait, pour l’essentiel, avec un couple d’italiens et un couple de Suédois. Le coût de la course en taxi privé, ou ballade en bateau est le même.

Taxis :

Pour tous vos déplacements dans Rangoon privilégiez le taxi, négociez votre course, en général de 3000 à 4000Ks suivant la distance. Préférez un chauffeur d’expérience, donc d’âge moyen ou âgé, plutôt qu’un jeune. Ces derniers sont en général plus chers et se sont déjà adaptés au tourisme, ils commencent à se gangrener. N’hésitez pas à chercher d’autres chauffeurs de taxi lorsque le prix ne vous convient pas, beaucoup de taxis circulent dans Rangoon et la concurrence y est forte.

Voici les coordonnées d’un chauffeur de taxi d’expérience dont les tarifs sont corrects (par exemple 6000 Ks du centre ville à l’aéroport) :

Probox  U Kyaw Myinp tel : 09 73140648.

Un chauffeur de taxi privé vous demandera 40000 Ks de Kalaw à Pindaya et de Pindaya au lac d’Inle y compris les trajets pour les visites locales à Pindaya.

A Bagan, je vous recommande U Khin Maung Htwe le propriétaire du restaurant Lamin Thit, pour sa gentillesse, sa superbe voiture climatisée, ses connaissances de la région (il peut vous servir de guide), son excellent anglais. Allez-y de la part de Jacques il vous fera sans doute un prix. Tel 061 65313 ou 09 4300 8221 ou 09 42111 2266.

Bus et bateau:

Je vous conseille de choisir :

  • Le bus climatisé de la compagnie Highway Express pour le trajet de Rangoon à Mandalay départ 9 heures 30 pour 15000 Ks. Très confortable, climatisé et bon service. Acheter à l’avance les billets  des voyagistes locaux en face de la station de chemin de fer,
  • Le bateau de Mandalay à Bagan pour 40 $. Beaux paysages le long du fleuve, surtout en quittant Mandalay le matin et en arrivant à Bagan le soir où vous commencez à découvrir au coucher de soleil les premiers temples depuis le fleuve. Notez qu’à cette époque de l’année les eaux sont basses, il y a de nombreux hauts fond de sable et les matelots sondent le fond à environ 2 à 3 mètres pour prévenir le capitaine d’un éventuel écueil. Ne choisissez pas ce mode de transport si vous devez emprunter une correspondance d’avion par exemple car vous pourriez rester bloqués suite à un ensablement. Cela est arrivé à un touriste Allemand.
  • Le bus ordinaire de Bagan à Kalaw dont les paysages de montagne de la deuxième partie du trajet sont pittoresques,

Hôtels :

Pratiquement impossible par vous-même de réserver un hôtel par Internet depuis la France, c’est une question de confiance. Certains n’ont même pas Internet ou ne répondent pas. Les hôtels préfèrent vous savoir dans le pays pour faire les réservations, ils demandent souvent une confirmation par Internet ou par téléphone.

Cela est contraignant lorsque vous organisez vous-même votre voyage en Birmanie.

Quelques adresses :

  • A Rangoon, pour une chambre supérieure à 65 $ la nuit, l’Eden Palace Hotel Kyaikasan Road n°356/366  e-mail : reservation@edenpalacehotel.com Tel : 01 542826, 546672, 540401. Internet et Wifi gratuit. Il y a sans doute d’autres adresses, à vous de voir,
  • A Mandalay, l’hôtel Golden Mandalay Hotel, 19th St. Nan Shaee téléphone 02 614-88, à 38 $ la nuit. Pas d’Internet mais vous pouvez capter celui d’un bar qui se trouve à proximité même depuis la terrasse du jardin,
  • A Pindaya le Conqueror Hotel à 65 $ la nuit en bungalow e-mail : conqueror.pindaya@gmail.com ou dos.conqueror@gmail;comTel : 95 8166106 ou66355. Internet capricieux ou inutilisable,
  • Au lac d’Inle, en bungalow au Princess Garden Hôtel à Mine Li Quarter Nyaungshwe, e-mail princessgardenhotel@gmail.com tel 9581 209214 ou 959 5148418, pour 38$ la nuit,
  • A Ngapali, juste après le Bayview, le Lin Thar Oo lodge avec bungalow sur la plage et sous les cocotiers pour 75 $ la nuit voire 55 $ pour certains. Tel 043 423 22 ou 01 503721 à Rangoon. Pas d’Internet.

Restaurants :

Ceux que je recommande sont :

  • Le restaurant de l’Eden Palace Hotel à Rangoon, très correct et prix étudiés,
  • La cuisine maison de l’hôtel Golden Mandalay Hotel, 19th St. Nan Shaee téléphone 02 614-88 à Mandalay, pas la peine d’aller chercher ailleurs il y a de la très bonne cuisine sur place, dans un joli cadre en bordure du canal et dans le jardin,
  • Le Lamin Thit près du marché à New Bagan, cuisine traditionnelle, Tel 061 65313 ou 09 4300 8221, e-mail laminthit.bagan@gmail.com. Voir dans la rubrique taxi les coordonnées du propriétaire. Vous pourrez également y négocier l’achat d’une améthyste pour un prix à défier toute concurrence,
  • A Nyaungshwe, le Unique au 3 Myawady Road ou le Green Chili au Hospital Road Tel : 081 209 132 ou 09 52 141 01, plus cher mais très bonne cuisine. Hormis pour la vue et le cadre, contrairement à ce qu’en dit le guide du routard, je ne conseille pas le View Point restaurant, trop cher et cuisine moyenne pour son soit disant célèbre Shan discovery menu.
  • A Ngapali au Family restaurant (près du Sandoway), pour son accueil, son rapport qualité-prix et sa très bonne cuisine de mer.   E-mail tonyfamilyrestaurant@gmail.com Tel : 094 5000 5434 Son patron Tony est très accueillant, connaît bien la pêche, les ballades en mer et parle très bien l’anglais. Ou encore le Best Friend restaurant en face du Bayview et proche du Lin Thar Oo lodge hôtel. Dans tous les cas on vous proposera de venir vous chercher et de vous ramener à votre hôtel, sympa sur les motos…

Voyage en Birmanie

Laisser un commentaire