Ah, le RUGBY !
Le 19 décembre 2012, la Dépêche du midi a consacré un article à Roger ANGO que certains d’entre nous ont bien connu.
Ancien principal du collège Clémence Isaure et très engagé dans le milieu sportif, Roger ANGO s’est vu décerner deux distinctions : tout d’abord, il a reçu la Palme D’Or du Bénévolat puis les félicitations de l’Association Française pour un sport sans violence et pour le fair play, récompensant ainsi l’ensemble de sa carrière sportive.

Oui, je m’honore de connaître Roger ANGO et, en quelques mots, je me fais un plaisir de vous relater la longue histoire commune que nous avons partagée, même si au début ce fut à mon désavantage…
Ainsi donc, j’étais un gentil (nous l’étions tous à cette époque-là) petit élève de sixième. J’avais sympathisé avec les grands, notamment ceux que l’on surnommait les « pencus », chacun se reconnaîtra, et je pouvais partager leurs jeux de balle qui se déroulaient pendant l’inter-classe, derrière les « chiottes ».
Et, un jour béni des dieux de l’injustice, le ballon était allé se réfugier dans la cour du haut. Je fus chargé de la glorieuse mission de le récupérer et, chemin faisant, je me suis adressé au surveillant moustachu, de surcroît avec politesse et sans appréhension pour obtenir la précieuse autorisation.
J’ai essuyé un « non » catégorique assorti de la formule rituelle qui pouvait faire si mal :
« votre nom et votre classe, vous aurez huit heures ! ». Car j’ignorais que mes grands copains
avaient déjà reçu le même refus.
Pas la peine de demander plus de précisions quant à la formule. Quand je pense que déjà, malgré mon jeune âge, j’avais droit au vouvoiement ! Mais l’heure n’était pas à l’extase… Et ce fut pendant tout un dimanche que j’ai pu goûter aux joies de l’étude et de la promenade à Pech-David.
Les années ont passé et alors que j’étais demi de mêlée chez les cadets de l’Avenir St Cyprien,
j’ai recroisé Monsieur ANGO, souriant et quelque peu goguenard de me voir jouer au même
sport que lui, qui plus est dans le même club. Je crois que ce jour-là j’ai grandi à ses yeux.
Le temps a fait son œuvre et, par le plus grand des hasards, dix ans plus tard, j’ai pris sa suite comme entraîneur des juniors du TUC. Nos parcours, décidément, continuaient à se croiser.
Et notre relation n’a cessé de croître puisqu’une collaboration rugbystique nous a fait nous côtoyer, toujours au TUC, lui en tant que Secrétaire Général du club et moi comme entraîneur de l’équipe de réserve. Et, petit à petit, le vouvoiement s’est effacé : j’avais définitivement grandi et le Rugby en était l’artisan.
Et comme je ne souhaite pas vous lasser, je vais conclure -enfin- par un dernier témoignage.
Après avoir été professeur d’Anglais, Roger est devenu un Principal de Collège qui a énormément oeuvré pour la réussite des jeunes, leur apprentissage des valeurs de la vie et la promotion du rugby au Collège Clémence Isaure à Toulouse qui a vu passer des grands noms du rugby All Black ainsi que Fabien GALTHIE, Frédéric MICHALAK, pour ne citer qu’eux.
Et pour boucler notre parcours commun, j’ai terminé ma carrière de chef d’établissement devinez où… Dans ce même Collège Clémence Isaure où j’ai eu le plaisir d’organiser la réception qui a fait Roger ANGO Commandeur des Palmes Académiques. La rancune n’aurait jamais autorisé pareilles coïncidences, seul le respect de l’autre pouvait engendrer cette proximité.
Roger, je t’adresse toutes mes félicitations pour cette nouvelle distinction et t’embrasse bien affectueusement.

Article de Michel PORTOLA

Roger ANGO honoré

Une pensée sur “Roger ANGO honoré

  • 11 février 2013 à 21 h 53 min
    Permalien

    est ce que MR ROGER ANGO habitait ROGUET a ST CYPRIEN?
    j ai le souvenir (lointain) d un professeur d anglais qui venait dans la boulangerie de mes parents rue de la REPUBLIQUE et qui les tenait au courant sur mes progres (ou non…) en anglais et aussi sur mon attitude en general (j etais moi aussi!!!!serieux…..)
    je pense que c est le même dont parle MICHEL PORTOLA.

Laisser un commentaire