Voici un article de Triny Del Tedesco que vous retrouverez dans notre prochain bulletin en hommage à notre professeur Pierre Floris qui nous a quitté fin Août.

Au revoir, Monsieur le Professeur,
Ce mercredi 31 août, nous étions quelques anciens élèves à assister aux obsèques de Monsieur FLORIS.

Sa haute silhouette et son regard tendre nous accompagnaient fidèlement, ainsi que son épouse, à chaque rencontre des Anciens de Berthelot.

Sa présence nous disait combien nous avions compté pour lui, au-delà de ses fonctions d’Inspecteur d’Académie , de Président de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques ( A.M.O.P.A.-31 ) dont il était Commandeur, d’Administrateur de la maison d’enfants « la Grande Allée ».

Il ne cachait pas le bonheur qui avait été le sien d’enseigner les mathématiques au lycée Berthelot.
Il disait apprécier, entre autres, cette classe de Sciences-Expérimentales 2 (1960-1961) dont je faisais partie, en raison de « notre volonté de travail et de notre éducation ».

Il n’est pas si fréquent, pour un enseignant de dire sa reconnaissance à ses anciens élèves.

Reconnaissance réciproque, qui grandit au fil du temps, au point que la venue du couple Floris à chacun de nos repas d’Anciens, nous était devenue indispensable et rassurante.

Alors professeur, je me souviens de son extrême rigueur, de son attachement à notre réussite et de son humour au 2eme degré. Exemple : pour nous faire comprendre ce qu’est la tangente, il évoquait ses années d’enseignant à Auch et la place de « la Patte d’oie » dont la configuration faisait qu’un élève apercevant Mr FLORIS à un point de la place, prenait aussitôt la rue adjacente : définition de la tangente !

Autre exemple : il nous avait confié une théorie particulière au sujet du sourire qu’il jugeait hypocrite et disait préférer le rire , plus franc. Je me suis donc trouvée, une fois, élève acteur de ce conflit et je m’entends sermonner, pendant que j’attendais que le ciel me tombe sur la tête : Anyé !!… vous souriez à l’un, vous souriez à l’autre , vous allez faire… des jaloux !!. Nous le respections et le craignions à la fois.

Il se défendait de montrer son attachement, sans doute pour conserver son autorité, mais il avait à son insu un sourire qui disait toute son humanité. Elle n’a jamais failli.

J’adresse toute ma respectueuse affection à Mme FLORIS qui a été mon professeur de Mathématiques au Lycée Raymond-Naves.

Je sais que « Les Anciens de Berthelot » se joignent à moi pour l’accompagner dans son deuil, et lui renouveler le plaisir que nous aurons à la revoir parmi nous.
Triny ANYE – DEL TEDESCO
Plusieurs d’entre nous l’ont connu et pourront donc apporter leur propre témoignage en commentant cet article.

Hommage à notre professeur Pierre FLORIS

5 pesnées sur “Hommage à notre professeur Pierre FLORIS

  • 22 octobre 2011 à 10 h 41 min
    Permalien

    Je garde un souvenir ému de cet excellent professeur qui faisait preuve d’une autorité naturelle et appelait le respect. Mais c’était surtout un homme très humain et altruiste.
    Il avait toujours comme souci la réussite de ses élèves et il faisait en sorte de s’assurer qu’ils mettaient toutes les chances de leur côté.
    C’est ainsi que, connaissant ma condition sociale de fils d’ouvrier, il m’a bénévolement prodigué des cours de soutien en Maths, le soir au moment des études, et n’a jamais demandé de contrepartie financière à mes parents. je lui dois donc beaucoup dans la réussite à mes examens.
    Quelle ne fut pas ma surprise lors de notre dernière rencontre au repas d’automne 2009 quand, une première après 50 ans d’éloignement et de perte de vue, il s’est avancé vers moi avec un gai sourire visiblement heureux de se revoir en me disant :  » Ah, oui je me souviens de vous, je suis content que vous reveniez parmi nous ». Visiblement les souvenirs de cette période revenaient en mémoire et tous deux en étions bien émus.
    Encore merci Monsieur le professeur, je voulais, par ce témoignage, vous dire ma gratitude.

    Jacques Soulé

  • 24 octobre 2011 à 2 h 01 min
    Permalien

    Monsieur Floris a ete notre professeur de mathematiques en 4eme, seconde et premiere dans les annees 60. Bien qu’etant en section classique , parmi ceux dont j’ai suivi la trace,un de nos camarades est devenu professeur de mathematiques, et 3 autres , dont moi meme sommes devenus ingenieurs. Et nous le devons en grande partie a Mr Floris qui nous a fait aimer les mathematiques.
    Il etait respecte et craint. Il fallait voir dans les escaliers de l’ancien batiment, au moment de la bousculade de sortie, tous les eleves se retenir autour de lui quand il descendait , pour eviter de le toucher. Mais tout le monde etait content de l’avoir comme professeur
    Il a marque des generations d’eleves , et etait l’example du parfait professeur

  • 24 octobre 2011 à 17 h 29 min
    Permalien

    Pour le gamin de 4ème que j’étais M. Floris était impressionnant. Grand, le visage sévère, il se tenait droit. Et on voyait que cette droiture n’était pas que physique. Il inspirait à tous un grand respect. J’étais nul en math et j’entrais toujours en cours avec inquiétude : allait-il m’interroger ? Et puis nous nous sommes retrouvés aux repas des anciens et j’ai compris combien, derrière cette façade, se cachait d’humanité, de gentillesse. Nous avons alors beaucoup sympathisé, moi avouant ma nullité pour la chose mathémathique et lui me complimentant pour mes « talents de jazman ». Il va beaucoup nous manquer.

  • 18 novembre 2011 à 20 h 18 min
    Permalien

    Comme José, avec qui j’ai fait toute ma scolarité à Berthelot, j’ai été très marqué par Mr Floris; j’étais bon en maths, mais il me me les a fait aimer passionnément, me faisant découvrir la beauté d’une démonstration élégante, entre autre … Je lui dois sûrement mon orientation scientifique ultérieure (j’ai fait des études d’ingénieur) et si MM Escudé en MatElem ou Moncaup en MatSup à Fermat m’ont beaucoup apporté, Mr Floris restera la figure tutélaire de ma scolarité à Berthelot.

  • 19 décembre 2011 à 11 h 34 min
    Permalien

    Il y a un an de cela, voici le message que m’avait adressé notre cher professeur en réponse à mes vœux personnels :
    Je suis très touché par votre message,cher ancien élève, et par la fidélité de votre souvenir. Je pense souvent aux années où j’ai enseigné à Berthelot et ce sont parmi les plus enrichissantes de ma carrière.C’est pour celà que j’ai adhéré à l’Association. Nous sommes toujours accueillis avec beaucoup d’amitié lorsque nous nous rendons,ma femme et moi,aux diverses manifestations.Nous n’avons pu assister à la dernière en date car j’ai des problèmes de santé et des difficultés de motricité. Nous espérons pouvoir nous joindre à vous cette année.
    En vous remerciant pour vos bons voeux,nous vous souhaitons également une heureuse année,pour vous-même, mais aussi du succès pour l’amicale de Berthelot
    Je vous assure de mes sentiments amicaux Pierre Floris

Laisser un commentaire